Concevoir et réaliser l’installation de votre boucle géothermique horizontale

Share Button

 
La réalisation d’un circuit fermé souterrain ne se résume pas à enfouir des tuyaux sous la terre et de les raccorder à la thermopompe géothermique. Le circuit fermé souterrain doit être conforme aux besoins de la maisonnée et à la thermopompe géothermique à laquelle il sera couplé: il est crucial de suivre chaque étape de la conception d’une boucle pour obtenir les calculs requis en vue de performances maximales du système.

iStock_000016696172Medium

Étape 1: Obtenir un calcul exact du gain/perte de chaleur. Ce calcul permet de déterminer combien de BTU/h et quel débit votre boucle souterraine devra fournir pour chauffer votre maison selon vos besoins.

Étape 2: Obtenir une bonne analyse du sol dans lequel votre boucle sera enfouie pour déterminer la conductivité thermique du sol et la quantité de tuyau requise.

Pour déterminer de façon précise la conductivité thermique du sol, on doit en analyser les conditions, soit sa composition (glaise, sable, gravier, limon, terre arable ou autre) ainsi que son taux d’humidité. Il est recommandé de faire une tranchée exploratoire pour s’assurer d’une analyse précise. Vous pouvez vous-même procéder à cette analyse selon des instructions précises ou retenir les services d’un expert certifié.

maisonhorizontalLa conductivité du sol ainsi que les charges énergétiques sont les facteurs qui détermineront combien de pieds linéaires de tuyau (et son diamètre) devront être enfouis dans le sol. À titre d’exemple, une boucle horizontale enfouie dans un sol glaiseux et humide requiert 600 pieds linéaires de tuyau par tonne; un sol très sec au moins 1 200 pieds linéaires par tonne; et un sol saturé (où l’eau s’infiltre dans la tranchée durant l’excavation) 500 pieds linéaires par tonne.

Étape 3: Lorsqu’on a déterminé le nombre de pieds linéaires requis, on doit calculer la perte de pression totale en tenant compte de la friction à l’intérieur du tuyau, des collecteurs, du tuyau et des raccords intérieurs, du kit de raccordement et de l’échangeur de chaleur eau-frigorigène de la thermopompe géothermique (certains ont de plus importantes pertes de pression que d’autres). En plus de ceci on doit aussi considérer la perte de friction causée par la viscosité du fluide caloporteur et de la perte de friction dans la période la plus froide de la saison de chauffage. Lorsqu’on connait la perte de pression totale, il est possible d’ajuster la conception de la boucle si la perte de pression entraîne des coûts de pompage trop élevés, par exemple en utilisant des boucles parallèles de plus petit diamètre ou des tuyaux et raccords différents dans la maison.

Concevoir une boucle géothermique tient d’un juste équilibre entre la quantité d’énergie utilisée par la pompe de circulation d’après le diamètre du tuyau et le coût du tuyau d’après son diamètre. Mais il importe tout autant de bien concevoir tout le système incluant la thermopompe géothermique, la boucle souterraine et les conduits d’air (ou la tubulure de chauffage radiant).

TREA_02

Ce message est également disponible en : Anglais

2 réflexions au sujet de « Concevoir et réaliser l’installation de votre boucle géothermique horizontale »

  1. Pingback : Concevoir et réaliser l’installation de votre boucle géothermique horizontale | Nouvelles | 22degrés

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas rendu publique