Le défi des thermopompes perdure… thermopompe à air versus thermopompe géothermique

Share Button

 

La technologie du compresseur à vitesse variable n’est pas exclusive aux thermopompes géothermiques. Celle-ci était déjà disponible avec ce qu’on le considère comme le cousin pauvre de la géothermie: la thermopompe à air.

Ces deux types de thermopompes utilisent un cycle de réfrigération pour prélever la chaleur de l’extérieur en hiver pour chauffer un bâtiment, et retirer la chaleur de l’intérieur pour le refroidir en été. Les SG utilisent des boucles de tuyauterie souterraines pour extraire la chaleur du sol, tandis que les thermopompes à air utilisent un système avec ventilateur et un échangeur de chaleur similaire à l’évaporateur d’un climatiseur d’air traditionnel.

hp snowAvant l’avènement de la technologie du compresseur à vitesse variable, les thermopompes à air ne convenaient qu’aux climats doux, car la puissance de chauffage diminuait rapidement lors de températures inférieures à 10°C, alors que la température presque constante de la terre permet à un SG de fonctionner efficacement dans n’importe quel climat. Aujourd’hui, les modèles les plus efficaces de thermopompes à air commencent à perdre de leur efficacité en chauffage à -15°C, une amélioration qui les rends plus pratique dans la plupart des climats nordiques.

Grâce à la technologie à vitesse variable, ces unités sont maintenant adaptées aux climats de chauffage où la température descend parfois sous -18°C, mais elles nécessitent tout de même une certaine source supplémentaire de chauffage.

672_2

Conclusion

Bien qu’une thermopompe à air à vitesse variable puisse être compétitive avec une thermopompe géothermique pour des projets de rénovation ou autres petits bâtiments mieux isolés dans des climats moins extrêmes, le SG est de loin le moyen le plus efficace pour chauffer et climatiser un bâtiment dans un climat nordique.

Si de petits immeubles super-isolés deviennent la norme de construction d’une maison, les manufacturiers de systèmes géothermiques peuvent craindre les thermopompes à air. Heureusement pour les fabricants de SG, mais malheureusement pour le reste d’entre nous, ce jour est encore loin.

À venir bientôt…

Thermopompes de type eau-eau WaterFurnace avec la technologie injection à vapeur OptiHeat

Cette technologie brevetée comporte un échangeur de chaleur supplémentaire qui détourne l’excès de chaleur et le réinjecte dans le système. Cela procure des températures d’eau plus élevées et des conditions optimales de fonctionnement du compresseur. Grâce au réfrigérant R-410A, la nouvelle Série 5 eau-eau fournira de l’eau chaude jusqu’à 150°F et pourra être utilisée pour des applications à haute température telles que plinthes de chauffage radiant, chauffage de piscine/spa, plancher radiant, fonte de neige, installations d’aquaculture et d’eau traitée.

Vapor-inj   VI-Compressor

Ce message est également disponible en : Anglais

Une réflexion au sujet de « Le défi des thermopompes perdure… thermopompe à air versus thermopompe géothermique »

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas rendu publique